La controversée “ferme des 1000 vaches” ne comptera finalement plus aucune vache

La controversée “ferme des 1000 vaches” ne comptera finalement plus aucune vache

image_pdfimage_print

Clap de fin pour la ferme dite “des 1000 vaches”. L’exploitation agricole, située dans la Somme, cesse son activité laitière ce jeudi, après seulement six ans d’exploitation et des batailles juridiques depuis une dizaine d’années.

“Nous avons décidé d’arrêter, car cela fait six ans que nous sommes dans le flou artistique quant aux autorisations sur nos capacités” explique au Parisien Véronique Rétaux, porte-parole de l’exploitation. “A 1000 vaches, nous étions rentables. Là, nous perdions de l’argent.”

Depuis son lancement, la vaste exploitation agricole d’élevage et de culture qui s’étend sur 1000 hectares n’a jamais pu aligner le millier de bovins nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. Car dès les prémices de son apparition, elle a immédiatement suscité la controverse dans un pays où les petites exploitations sont la norme, contrairement aux voisins comme l’Allemagne.

“De la délinquance économique”

Rapidement, des associations hostiles au projet, comme la Confédération paysanne, vont ainsi enchaîner les occupations du site et les recours juridiques pour empêcher les premières traites. Au-delà des critiques sur l’industrialisation de l’agriculture ou des accusations de maltraitance animale, l’installation d’un méthaniseur géant fait aussi polémique pour ses risques de pollution des nappes phréatiques.

“C’est juste de l’agrobusiness à une période où nous sommes en surproduction laitière” s’est ainsi réjoui, auprès du Parisien, Franchis Chastagner, président de l’association locale Novissen. “Cela prouve que ce n’était pas le modèle d’élevage à retenir. Leur méthaniseur n’a jamais fonctionné. Tout cela, c’est de la délinquance économique.”

Reste les cultures…

En 2013, seules 500 vaches sont autorisées mais une inspection, deux ans plus tard, en constate plus de 700 entraînant des sanctions financières pour les dirigeants, qui seront elles-mêmes l’objet de nombreux recours. Pour les partisans de la ferme, le modèle est d’ailleurs vertueux puisqu’il employait une trentaine de salariés en 2019. La vidéo d’un Youtuber et éleveur voisin avait d’ailleurs redonné du crédit aux installations. L’extension à 880 vaches a alors été enfin obtenue.

Finalement, les combats quotidiens entre la ferme et ses opposants ont eu raison de l’exploitation laitière. D’autant que l’unique laiterie qui acceptait de ramasser le lait, la belge Milcobel, a décidé de se recentrer sur son pays. Reste encore les cultures, notamment de blé et de betteraves, qui vont se poursuivre. Pour les vaches, l’histoire est terminée.

Auteur(s)

BFM_TV_logo
BFM
Site Web | Plus de publications

BFM TV est une chaîne de télévision française d'information nationale en continu, filiale du groupe NextRadioTV. La chaîne détient entre autres BFM Business, RMC Story, RMC Découverte, BFM Paris, BFM Lyon, BFM Grand Lille et BFM Grand Littoral.