Gaël Perdriau dévoile ses propositions pour les étudiants

Gaël Perdriau dévoile ses propositions pour les étudiants

image_pdfimage_print

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a récemment dévoilé des propositions visant à aider les étudiants. Celles-ci concernent à la fois la ville de Saint-Etienne et sa métropole mais également l’Etat.

Le président de Saint-Etienne Métropole et maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a publié samedi 20 février un post sur Facebook révélant des propositions pour aider les étudiantes et étudiants dont la situation s’est précarisée avec la crise sanitaire. Entre isolement social, dépression, précarité financière, les étudiants subissent pleinement les impacts de la crise.

Il y dénonce l’inertie du gouvernement, et notamment de la ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation Frédérique Vidal : « à l’immobilisme du gouvernement, et à la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal, qui, manifestement , n’a toujours pas pris la mesure du désastre annoncé amplifié par son inaction ».

Suite à deux rencontres avec des associations étudiantes et des représentants de l’enseignement supérieur, Gaël Perdriau lance plusieurs pistes pour améliorer la situation des étudiants. Lutte contre l’isolement, accès aux produits de première nécessité et accompagnement psychologique sont les principaux leviers d’action envisagés par le maire. 

Certaines de ces mesures sont d’envergure locale comme l’accès aux équipements sportifs municipaux de Saint-Etienne, la réouverture du Point Info Jeunes, la mise en place d’accompagnements psychologiques. Un soutien financier est également envisagé de la part de Saint-Etienne Métropole. L’accès à la formation et l’emploi n’est pas en reste avec la création de près de 200 postes municipaux, 50 formations au BAFA, ainsi que l’octroi d’une bourse de 1000 € pour favoriser l’accès aux stages longs. Il lance aussi un appel au gouvernement et notamment au ministère de l’Enseignement Supérieur, qu’il incite à annoncer la reprise de la totalité des cours en présentiel et la réouverture des espaces de restauration. 

Les propositions ont l’avantage de concerner tous les niveaux d’action possibles, en espérant qu’elles ne restent pas qu’au stade de déclaration, mais soient vraiment réalisables.

Auteur(s)

Thomas Martinez
Plus de publications

Journaliste à #Droitcitoyen