Incendie d’un immeuble à Marseille : la justice retient la piste criminelle après la mort de trois migrants

Au pied de l’immeuble, des dizaines de Nigérians ne cachaient pas leur colère. «On a vu que tout brûlait, on a vu des gens sauter», racontait Famous, 26 ans, montrant sur son téléphone le corps d’une des victimes. «Les dealers nous terrifient. Ils ont des armes. Ils nous empêchent de dormir», s’énervait à ses côté Azeke Endurance, 30 ans.

Lire la suite

1 2 3 6